Qu’est-ce qu’une charge incorporable ?

Au sein d’une entreprise, la bonne gestion des valeurs financières est primordiale pour un parfait déroulement de différentes sortes d’activités. Une analyse approfondie sur les coûts est essentielle pour faire fonctionner convenablement les activités. Lorsque l’incorporation par rapport aux coûts est estimée raisonnable par le directeur, il s’agit bien d’une charge incorporable. C’est une charge pouvant être incorporée dans la comptabilité. Dans la comptabilité générale, les charges incorporables constituent la base de la comptabilité des coûts. Il faut les retraiter pour que les charges liées à l’activité soient les seules à retenir.

Différents types de charge dans une entreprise

Une élaboration budgétaire au sein d’une entreprise est indispensable. Une charge se définit comme l’assemblage des dépenses supporté par l’entreprise. Une budgétisation bien élaborée est une clé pour une meilleure sécurité de l’activité de l’entreprise et par ensuite, facilite le pilotage des charges. Pour une comptabilité analytique, les différentes charges sont la charge incorporable, la charge non incorporable, la charge de substitution et la charge supplétive. Des charges incorporables constituent les charges incorporées dans la comptabilité de l’entreprise en liaison avec les activités s’y trouvant.

Les charges non incorporables, sous une description facile, sont caractérisées par des charges non courantes et non habituelles, hors de la période étudiée et qui n’a pas des liens directs avec les activités fondamentales de l’entreprise. Une charge de substitution peut être définie comme les charges incorporées aux coûts, par exemple les provisions. Pour le cas d’une charge supplétive, c’est une charge utilisée dans une comptabilité analytique pour les rémunérations du point de vue théorique et sur le travail d’exploitation. Pour plus d’informations, veuillez aller sur outils-de-gestion.fr

Bien comprendre une charge incorporable

Les coûts ont obligatoirement une signification économique. Ils sont l’ensemble des charges exercées et supportées par l’entreprise. Ils constituent donc l’ensemble des charges au cours d’une certaine production ou le service proposé par l’entreprise. Le budget économique dans une entreprise comprend des ressources que ce soit ressources financières ou ressources humaines. Ces ressources sont appelées les coûts. Il existe plusieurs catégories de coûts, à citer le coût de revient, le coût d’achat et le coût de production. Mener à bien la détermination de la nature de la charge qu’elle soit incorporée ou non est une étape principale dans la gestion des activités financières de l’entreprise.  

Il est notifié que les charges incorporables sont constituées de charges non courantes et elles sont liées avec les présentes activités de l’entreprise. Elles sont donc incluses dans la comptabilité analytique de cette dernière. L’utilisation du plan comptable général abrévié PCG est une utilité pour différencier le calcul d’une charge incorporable d’une autre charge. Cette charge comprend les achats effectués par l’entreprise, les charges de personnel, les impôts et taxes et les services menés à l’extérieur, ces différents types d’activités sont classés dans les charges d’exploitation. Pour le cas des charges financières, elles constituent les frais bancaires y compris les intérêts.

Savoir différencier la charge non incorporable d’une charge incorporable

En comptabilité analytique, il existe différentes catégories de charges à prendre en compte pour effectuer le calcul des coûts et les coûts de revient. Les charges incorporées sont la soustraction entre les charges de la comptabilité générale et l’ensemble des charges non incorporées et supplétives. Et les charges de la comptabilité générale sont les résultats de la soustraction entre l’ensemble des charges incorporées et non incorporées avec les charges supplétives. Une charge incorporable est donc le contraire d’une charge non incorporable qui va être exclue du calcul des coûts. Elle est caractérisée par les différents coûts qui sont exclus dans la comptabilité de l’entreprise.

Autrement dit, les charges non incorporables ne sont pas liées aux activités principales de l’entreprise. Cette charge n’est donc pas prise en considération dans les calculs des coûts. Par exemple, la charge non incorporable comprend les charges exceptionnelles et les primes d’assurance. Cette charge n’intervient pas dans le calcul des coûts de l’entreprise. Une charge non incorporable comprend : les dotations aux dépréciations, l’impôt sur les bénéfices des sociétés, la participation des salariés aux résultats, les charges exceptionnelles, les dotations aux amortissements des immobilisations et celles des frais d’établissement. Pour améliorer la gestion financière de l’entreprise, il faut optimiser le renforcement de l’incorporation de différentes charges aux coûts, parce que la bonne répartition de ces charges est un bon moyen pour faciliter le calcul à effectuer. Avec cette répartition, il est facile de distinguer les charges directes aux charges indirectes.

 Logiciels pour calculer les charges dans une entreprise

Il est nécessaire de savoir qu’il existe des logiciels pour effectuer la comptabilité dans votre entreprise. Vous pouvez les télécharger sur internet en choisissant celui qui vous convient le plus. Dans le compte de résultat, l’entreprise a l’obligation d’enregistrer les charges. Ces charges vont être comptabilisées comme dépenses. Un logiciel vous aidera à gérer vos charges et bien sûr en les classant par catégories, il vous facilitera le travail. Le logiciel vous aidera même à déterminer le montant des marges sur vos produits.

Les avantages de la création d’une association
En quoi consiste le portage salarial ?