E-commerce : la grand boom des compléments alimentaires et des produits médecine douce

La consommation de complément alimentaire a en ce moment atteint son apogée. Selon une étude, près de 40 % des Français consomment des compléments alimentaires et en Belgique près de 57 % les utilisent également (notamment les femmes). Mis à part cela, avec les « néo-maladies » (maladie que la médecine traditionnelle ne peut traiter telle que le stress au travail, le mal de dos, etc.), beaucoup de personnes utilisent également des traitements par la médecine douce ou naturelle. L’e-commerce sur ces types de produits réalise alors un très grand chiffre d’affaires. Il faut dire que les compléments alimentaires et la médecine douce procurent beaucoup d’avantages à son utilisateur.

L’e-commerce des compléments alimentaires, un marché en pleine floraison

Une étude a été menée par des experts en consommation sur les marchés santé concernant la consommation de complément alimentaire. Il s’avère que les Français dépensent dans les 1,5 milliard d’euros chaque année pour l’achat de complément alimentaire. La majorité de ces consommateurs les utilisent pour se prévenir de diverses maladies ou pour améliorer leurs formes (perdre du poids). De plus, les compléments alimentaires sont classifiés comme des aliments donc nul besoin d’autorisation pour les vendre sur internet ou pour en acheter.

La médecine douce devient en vogue

La médecine douce est une méthode curative qui n’utilise pas de médicaments ou encore des produits de synthèse chimiques. Il existe un grand nombre de médecines douces. Certains traitent les maux de tout le corps (l’ostéopathie ou la chiropraxie par exemple) et d’autres, certaines, partie seulement ou pratique des traitements psychologiques tels que l’hypnose. Pour le type de traitement, il existe actuellement près de 400 formes de médecine douce. Le choix du traitement se fait alors en fonction de la maladie et de type de cure que préfère le patient.

Conseil sur l’utilisation des compléments alimentaires et de la médecine douce

Que ce soit la médecine douce ou les compléments alimentaires, il est important de savoir que ces types de traitements ne remplaceront jamais la médecine traditionnelle dans le cas de maladie grave. Par ailleurs, lors de l’achat d’un produit sur des sites e-commerce, il est conseillé de lire les étiquettes concernant sa composition (certaines marques surdose les apports journaliers de leurs produits). Dans le cas où le traitement ne réagit pas face à la maladie, il est important de consulter un médecin ou un professionnel de santé. De même si le type de traitement provoque des effets secondaires.

Fitness et musculation : l’électrostimlation gagne du terrain
A quels professionnels faire appel lorsqu’on veut booster son SEO ?